« Si la perfection n’existe pas chez l’être humain, elle existe partout ailleurs. »

" If perfection does not exist in the human being, it exists everywhere else. "


L’origine de la réflexion de Nicolas Héron nait en 1995 en Guyane Française au contact d’une multitude d’ethnies que l’histoire a déplacées au fil des siècles. Les colonisations, l’esclavagisme, le bagne, les guerres, la conquête de l’espace et le temps qui passent ont fini par rassembler des populations venues du monde entier sur un petit territoire aussi hostile que merveilleux. Ces communautés vivent ensemble malgré leurs différences parfois abyssales grâce au lien qu’elles entretiennent avec la Terre-Mère. Car quelque soit l’origine d’un homme qui est confronté à la nature originelle, il prend conscience de sa place dans cet environnement qui nous tolère. C’est là que l’éducation occidentale et judeochretienne de Nicolas Explose pour laisser place à la pensée Animiste.

En rentrant à Paris en 1997, Nicolas souhaite partager cette richesse et cette reflexion mais se trouve confronté à une société qui entend mais n’écoute pas. Une société de consommation découpée en cases, définie par des mots ou des termes devenus la propriété de la pensée politique, économique et médiatique. Il continue alors à s’expatrier dans le pacifique puis dans les Caraïbes où il y retrouve son âme mais ses racines sont ailleurs.

Il décide de revenir à Paris en 2002 pour faire des études de photographie alors en pleine révolution numérique. Embauché à Paris-Match dès la fin de sa formation, il numérise et restaure les archives mais il assiste aussi les photographes de la rédaction dans leur post-production. En 2008, il rejoint le service ELLE International comme Éditeur photo jusqu’en 2017.

En Parallèle, il démarre sa carrière de photographe dès 2003 mais c’est en 2005 lorsqu’il découvre par hasard la Manufacture Nationale de Sèvres qu’il se spécialise. En collaboration avec les institutions, il réalise des documentaires sur les gestes d’excellence des maisons de luxe Françaises qui donneront naissance à la collection d’ouvrage « Gestes & Métiers ». Ses photographies sont exposées dans des lieux prestigieux. Elles sont aussi publiées dans la presse internationale et dans plusieurs éditions dont,” Sèvres 1740” édité pour la “Wallace Collection of London” ou encore « Istanbul Contrast » pour le Victoria & Albert Museum.

En 2016, dans cette ère de communication massive, Nicolas souhaite développer sa créativité de manière plus singulière. Alors, il s’installe dans un atelier afin d’y étudier d’autres médiums. Il y développe son univers artistique et spirituel en associant la photographie, la peinture et la sculpture. Toujours spirituellement très lié à l’Animisme, il cherche à créer dans ses œuvres l’osmose entre le visible et l’invisible. Les photographies représentent le monde réel à l’origine de son inspiration. L'obsolescence de ces instants se matérialise par le choix du noir et blanc car pour lui, seul les émotions sont intemporelles et colorées. Il crée alors des formes géométriques de couleur à la peinture à l'huile représentant cette émotion, cette énergie, cette aura d’un lieu, d’un instant mais ces formes font également écho à l’impact de l’homme sur son environnement comme un voile qui perturbe la lecture de l’image et qui fait disparaitre encore un peu plus mais jamais complètement ces paysages que l’on n’a jamais vraiment regardé avant qu’il ne soit définitivement transformé. Les photographies deviennent alors des oxymores picturaux oniriques et poétiques à l'instar de "l'obscure clarté.." de Corneille.

Le nom des œuvres est présenté comme un hashtag. Un mot clef qui nous renvoie la plupart du temps à des informations sur l’image d’origine mais aussi à cette société où tout doit être désormais connecté pour exister.


Nicolas Héron est diplômé Spéos 2003 du programme Photographe RNCP niveau I.

The origin of the reflection of Nicolas Héron born in 1995 in French Guiana in contact with a multitude of ethnic groups that history has moved over the centuries. Colonization, slavery, prison, wars, the conquest of space and the passage of time eventually brought people from all over the world to a small, hostile and wonderful territory. These communities live together despite their differences sometimes abyssal thanks to the link they have with Mother Earth. For whatever the origin of a man who is confronted with the original nature, he becomes aware of his place in this environment that tolerates us. This is where the western and judeochretian education of Nicolas Explose to give way to the Animist thought.

Returning to Paris in 1997, Nicolas wants to share this wealth and reflection but is confronted with a society that hears but does not listen. A consumer society divided into boxes, defined by words or terms that have become the property of political, economic and media thought. He then continues to expatriate in the Pacific then in the Caribbean where he finds his soul but his roots are elsewhere.
He decided to return to Paris in 2002 to study photography then in full digital revolution.
Hired at Paris-Match at the end of his training, he digitizes and restores the archives but he also assists the photographers of the writing in their post-production. In 2008, he joined ELLE International as Photo Editor until 2017.

In parallel, he began his career as a photographer in 2003 but it was in 2005 when he discovered by chance the Manufacture Nationale de Sèvres that he specialized. In collaboration with the institutions, he makes documentaries on the gestures of excellence of the French luxury houses which will give birth to the collection of book "Gestes & Métiers". His photographs are exhibited in prestigious places. They are also published in the international press and in several editions including, "Sèvres 1740" published for the "Wallace Collection of London" or "Istanbul Contrast" for the Victoria & Albert Museum.

In 2016, in this era of massive communication, Nicolas wants to develop his creativity in a more singular way. So, he moves into a studio to study other mediums. He develops his artistic and spiritual universe by associating photography, painting and sculpture. Always spiritually very linked to Animism, he seeks to create in his works the osmosis between the visible and the invisible. The photographs represent the real world at the origin of his inspiration. The obsolescence of these moments is materialized by the choice of black and white because for him, only emotions are timeless and colorful. He creates geometrical shapes of color with oil painting representing this emotion, this energy, this aura of a place, of a moment but these forms also echo the impact of the man on his environment like a veil that disturbs the reading of the image and makes disappear a little more but never completely these landscapes that we never really looked at before it was definitely transformed. The photographs then become dreamlike and poetic pictorial oxymorons like "obscure clarity.." to Corneille.

The name of the works is presented as a hashtag. A key word that mostly refers to information about the original image but also to this society where everything must be connected now to exist.


Nicolas is a Spéos Alumni 2003 from the RNCP Photographer Program.

Using Format